Promouvoir l’accessibilité des enceintes sportives

 

sportanddev

L’article suivant a été publié sur sportanddev.org par Sibylle Freiermuth. Il traite de l’importance de l’accessibilité des enceintes sportives.


 

Les athlètes en situation de handicap ont longtemps lutté pour participer aux compétitions sportives, mais pouvoir y assister est tout aussi important. 

 

Les personnes en situation de handicap font souvent face à des obstacles quand elles veulent prendre part à une activité sportive. Et bien que la lutte continue, le handisport s’est considérablement développé. Par exemple, le prestige croissant des Jeux paralympiques fournit aux athlètes du monde entier la possibilité de pouvoir concourir à un échelon international.

Toutefois, l'inclusion des personnes en situation de handicap ne doit pas se limiter aux terrains, courts ou tatamis, des efforts équivalents doivent être fournis pour veiller à ce que les enceintes sportives soient accessibles pour tous.

Sur le plan juridique un certain nombre de pays ont légiféré afin que les stades soient conçus pour fournir un libre accès à tous. Par exemple, le Disabilities Act américain exige que les nouveaux stades soient accessibles pour tous. De même, la loi britannique de 2010 sur l'égalité interdit la discrimination fondée sur le handicap. Malheureusement, ces nouvelles exigences en matière de construction, ne sont souvent pas applicables rétroactivement, ce qui fait que beaucoup continuent à rencontrer des difficultés pour pénétrer dans les enceintes les plus anciennes.

Des organismes internationaux de gouvernance tels que l'UEFA et la FIFA tentent de promouvoir l’accès des personnes en situation de handicap en vendant des billets spécifiquement réservés pour eux. À l’horizon de l'Euro 2016 de l’UEFA, des billets d'accessibilité peuvent être demandés en ligne jusqu'au 25 Avril, et une loterie a été mise en place au cas où la demande dépasse le nombre de billets disponibles.

Malheureusement, même avec ces mesures les personnes en situation de handicap sont souvent sous-représentées lors des jours de matchs. Durant la Coupe du Monde 2014 de la FIFA au Brésil, un pour cent des billets avaient été réservés à l’attention des spectateurs ayant un handicap. Néanmoins, au moment des ventes, la FIFA a dû revendre la majorité des billets réservés aux personnes en situation de handicap au grand public faute de demande de la part des personnes à mobilité réduite.

Plutôt que d'indiquer un manque d'intérêt, cette situation rappelle que le sport n’est pas une coquille vide et s’inscrit dans un contexte social plus large. Quand bien même un stade soit conçu pour assurer un accès facile, la route vers le stade lui-même est souvent un obstacle encore plus important pour les fans.

Le maire de Rio tente de résoudre ce problème avant les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2016 en améliorant l'accessibilité des principales attractions touristiques et infrastructures sportives. Bien que le «Projet Routes accessibles » à Rio soit un pas dans la bonne direction, il y a encore un long chemin à parcourir avant que les événements sportifs sont véritablement ouverts à tous.

 

 
Article originaire publié par sportanddev.org sur http://sportanddev.org/fr/actualites/nouvelles/?13973/3/Promouvoir-laccessibilit-des-enceintes-sportives